INFORMATIONS GEOGRAPHIQUES:


   Notre zone d’action se situe dans le district de Villianur du territoire de Pondicherry dans le sud de l’Inde. Les villages sont situés a 10 km de Pondicherry ou se trouve le siège social de
RISE.

Nos villages sont compris dans un cercle de 25 km de diamètre. Le district de Villianur compte 1,14,285 habitants repartis dans 45 villages.

 LES CONDITIONS DE VIE DE LA POPULATION DANS LA ZONE CIBLEE:

   La densité d’habitants dans le district de Villianur est de 450. Le nombre moyen de personnes par famille est de 5. La population prédominante est Hindou (87%). La seconde religion
est l’Islam (10%) et les 3% restants sont chrétiens, de confessions différentes ou sans confession.

Les deux activités économiques principales sont issues des compagnies privées et de l’agriculture. Les terres sont moyennement fertiles. Il y a égale superficie de terres fermes et
de terres humides. La récolte principale est le Paddy et le principal bétail sont les bovins.

 SITUATION SOCIO ECONOMIQUE DES DALITS, PRINCIPALE COMMUNAUTE VISEE


Les Dalits sont socialement exclus, économiquement exploités, culturellement oppressés, leur éducation est négligée et ils n’ont aucun poids politique à cause de leur situation en Inde.
C’est le résultat du système de caste né en même temps que la société Hindou, créée et conditionnée par la religion de l’envahisseur Aryen.
Ainsi, le système de caste a été partiellement mis en place par la religion Hindou qui, dans ses traditions et par sa hiérarchie, perpétue et rationalise l’inégalité et la division à tous les stades de la vie sociale, économique et politique. Ce système, mis en place il y a 3000 ans, affecte encore aujourd’hui des millions d’indiens.

Les Dalits ne sont pas propriétaires de terres agricoles. Les travaux qui leurs sont réservés sont les taches les plus ingrates et les moins rémunérées. De ce fait, la plupart d’entre eux survivent grâce à la mendicité.
En Inde, plus de 90 % des Dalits travaillent en tant qu’ouvriers agricoles, du bâtiment ou des ponts et chaussées, porteurs, éboueurs, égoutiers, dockers, etc…

Seulement quelques Dalits travaillent dans la fonction publique, ayant pu bénéficier des quotas gouvernementaux.

     Certains Dalits sont des travailleurs en exode. Avec l’acquisition des terrains agricoles par les industries, ils ont perdu leurs emplois ruraux et migrent en ville pour trouver du travail.
Ils doivent vivre de chantier en chantier en fonction des saisons et des emplois potentiels. Leur vie est très instable, étant constamment dans l’incertitude. Les viols sont fréquents et
rendent les jeunes victimes mères célibataires. Les femmes Dalits sont le plus souvent illettrées (prés de 80%). Elles sont sans éducation et sans emploi. Elles travaillent donc aux champs ou leurs salaires sont très maigres et leurs emplois temporaires. Comme dans les autres communautés, la femme est considérée comme inferieure a l’homme, et souffre des humiliations et des insultes quotidiennes. Les femmes respectées sont majoritairement celles qui fournissent au foyer un revenu supplémentaire. Généralement, elles ne participent pas à la vie politique locale et ne prennent pas part aux décisions.

SITUATION DES ENFANTS

Les familles Dalits ont plus d’enfants que la moyenne, en comparaison avec les autres communautés. Cela répond a une nécessité économique : plus d’enfants signifie plus de revenus.
Les jeunes filles Dalits ont peu d’éducation car elles manquent régulièrement l’école.
En effet, elles sont chargées de taches ménagères telles que faire la cuisine, ramener de l’eau et du bois, ou s’occuper des enfants en bas âge. Comme dans toutes les communautés en Inde, les filles sont considérées comme un fardeau.

CONDITIONS SANITAIRES


Du fait que les Dalits n’aient pas de revenus suffisants, ils ne prennent pas soin de leur santé tant que leur problème est tolérable.
Cela entraine une prolifération des maladies et un taux de mortalité infantile élevé. Les maux les plus courants sont la fièvre, l’anémie, la diarrhée, la jaunisse, les piqûres d’insectes et
la gale. Ils ne se déplacent à l’hôpital que pour les cas d’urgence.



INFORMATIONS OFFICIELLES

HL’HISTOIRE DE RISE

ZONE D’ACTIONS

AMBITIONS

EXPERIENCES

L’EQUIPE DE RISE

LES PARTENAIRES

   In application of the laws concerning the intellectual property, it is forbidden to use the contents of this site to of the other one purposes than private purposes. You must have the agreement of the RISEs direction to use the sites content for another purpose.

© 2007, RISE, Puducherry

 RISE, No. 20, First Cross Street, Gnanapragasam Nagar, Puducherry - 605008, INDIA.